Abbaye de Signy

Prochaine Journée Cistercienne de Signy
Dimanche 9 septembre 2016

Programme et inscriptions...

Abbaye de Signy

accueil
Cliquer sur l'image pour la description

L'abbaye cistercienne Notre-Dame de Signy était située sur la commune de Signy-l'Abbaye (Ardennes).

Cette commune occupe le centre d'une forêt en forme d'un grand croissant ouvert à l'Est et formé de vastes massifs séparés par la rivière VAUX naissante et la sortie d'une magnifique résurgence, le Gibergon.

C'est ici, il y a plus de huit cents ans, que douze moines venus de l'abbaye d'Igny sous la conduite de leur 1er abbé, Bernard de Cambrai, arrivèrent par la voie romaine Reims-Cologne passant par Château-Porcien, pour ensuite emprunter les chemins de crêtes qui traversent Chaumont-Porcien, demander l'hospitalité aux chanoines de Saint-Berthauld et gagner Draize jusqu'au lieu-dit Signiacum.

Il ne s'agissait alors que d'une zone marécageuse et d'un petit hameau de quelques chaumières qui ne pouvait pas encore accueillir une communauté religieuse. Il fallut défricher et assécher les lieux ; c'est pourquoi, les moines furent logés à Draize pendant les travaux d'aménagement du site et de construction des bâtiments réguliers, mais la fondation se fit dès le 25 mars 1135, jour de l'Annonciation.

Guillaume de Saint-Thierry, ami et conseiller de Bernard de Clairvaux, quittant alors sa charge abbatiale et l'ordre bénédictin à l'âge de 60 ans, s'y retira comme simple moine pour écrire ses oeuvres majeures et vivre la pauvreté cistercienne.

Haut-lieu de l'histoire religieuse, forte de ses bienheureux et de leurs écrits, imprégnée de la spiritualité cistercienne, Signy resta une abbaye puissante jusqu'à la Révolution qui la confisqua et la vendit comme Bien National. La maison conventuelle fut vendue aux enchères publiques et transformée en filature, une partie de la façade démontée reconstruite quelques mètres plus loin en maison d'habitation. De l'abbaye, il ne reste, dans l'enclos monastique, que quelques infrastructures ainsi que le réseau hydraulique en profondeur comme en surface.

A la suite de cette vie monastique le bourg garda une économie essentiellement agricole, bien que l'exploitation forestière, le travail des forges, des moulins, des brasseries et l'industrie du tissu et de la laine aient employé une importante main-d'œuvre. C'est surtout à ses filatures que Signy dut son essor post-révolutionnaire. Jusqu'à la première guerre mondiale Signy fut prospère grâce à l'activité de 7 filatures qui continuaient une tradition locale bien établie, car, déjà " bien avant la révolution les dictionnaires géographiques signalent une industrie drapière réputée et prospère à Signy ".

La population du bourg s'élevait alors à près de 5000 habitants.

Malheureusement, la première guerre mondiale mit fin à ces activités. Les filatures, détruites par les allemands, ne purent être reconstruites et la population tomba à moins de 2 000 habitants.

Aujourd'hui, Signy reste un bourg paisible, au cœur de l'ancienne mense monastique.

L'Association de l'Abbaye de Signy y organise des visites, des excursions, des conférences, notamment lors de la Journée Cistercienne le 2ème dimanche de septembre dans les bâtiments d'une ancienne filature située dans l'enclos monastique.

Association des Amis de l'Abbaye de Signy